Rondes, branles, caroles. Le chant dans la danse.

15,00

Rondes, branles, caroles. Le chant dans la danse.
Jean-Michel Guilcher
CRBC – ADP, 2003

Plusieurs milieux ruraux français, moins exposés que d’autres aux courants modernisateurs, ont continué très tard d’avoir la danse en rond chantée pour forme habituelle, voire unique, de la danse.
Expression collective, la danse ainsi entendue était expression totale : parole, musique et mouvement s’y montraient inséparables. La voix y avait autant ou plus d’importance que le geste ou le pas. Les observations faites en de tels milieux aident à comprendre un temps lointain où une façon comparable de vivre la danse avait été le fait de la société française tout entière.
Les trois études réunies dans le présent ouvrage regroupent des enseignements tirés de l’ethnographie et de sources écrites anciennes pour proposer une vue d’ensemble sur la permanence et les devenirs de la danse ainsi comprise, et sur les visages très divers qu’elle s’est successivement donnés au cours de notre histoire.